Alfa Laval - Marine history - before timeline

Alfalaval header 1200x400[2]

Together with you, we make history

The Alfa Laval story begins in Sweden in 1845 with the birth of Gustaf de Laval, who developed the first continuous centrifugal separator. That model, presented in Stockholm in the late 1870s, was a separator for cream. But it paved the way for the Alfa disc stack technology that’s part of our name, and for oil separation beginning in the early 1900s. From that point on, our history and that of the marine industry have been intertwined. Together, we’ll continue moving forward.

1917             

Alfa Laval livre un séparateur d’huile de lubrification à l'US Navy. Cet équipement est utilisé pour briser les émulsions d'eau dans l'huile de lubrification sur les navires entraînés par des turbines à vapeur. Cela introduit une présence de service aux États-Unis.

1930             

Alfa Laval lance la nouvelle série de séparateurs modernes - 1500, 1700 et 1900 - développée spécifiquement pour l'industrie maritime.

1951             

Début des ventes de séparateurs centrifuges et décanteurs centrifuges automatiques « autonettoyants » Alfa Laval.

1952             

L'échangeur de chaleur à plaques Alfa Laval P12 (plaques et joints) est le premier vendu à l'industrie maritime. Cet échangeur à plaques est installé sur le « Markland », un vraquier liquide construit à Göteborg, en Suède, pour une filiale du groupe Broström.

1954             

Le premier évaporateur d'eau douce (bouilleur), basé sur la technologie des tubes, est produit par ATLAS pour un navire de la compagnie Lauritzen. Une solution alternative avec des plaques est développée par NIREX deux ans plus tard. Alfa Laval acquerra plus tard les deux technologies et les unira dans les solutions Alfa Laval AQUA d'aujourd'hui.

1960

Alfa Laval commence à déplacer sa production de Fleminggatan dans le centre de Stockholm vers de nouvelles installations à Tumba, juste à l'extérieur de Stockholm. Tumba continue d’être le centre de recherche et de développement des séparateurs d’Alfa Laval et siège social du groupe.

1970             

Alfa Laval affirme son engagement sur les marchés maritimes avec la création d’une société de vente en Grèce.

1973

Alfa Laval crée une société de vente à Singapour pour mieux servir le secteur maritime dans cette partie de l'Asie.

1979

Une nouvelle société de vente en Corée élargit la présence asiatique d’Alfa Laval.

1980

Alfa Laval présente ALCAP™, une technologie de séparateur révolutionnaire qu'elle développe depuis les années 1970. Alcap™ utilise un transducteur d'eau dans la sortie de séparation pour ajuster automatiquement le processus de nettoyage, ce qui permet de séparer les huiles de mauvaise qualité avec des pertes minimales.

1984

Une nouvelle société de vente est créée en Chine où les produits Alfa Laval sont vendus depuis les années 50 sur le marché chinois.

1985

Alfa Laval complète son organisation de services en acquérant Haven Automation, un fournisseur de services majeur sur le marché maritime asiatique.

1988

Alfa Laval crée une société de vente au Japon, où ses produits marins sont vendus depuis 1926. Elle hérite des droits de commercialisation des équipements marins précédemment détenus par Nagase-Alfa, une coentreprise de 10 ans entre Alfa Laval AB et Nagase & Co.

1989

Alfa Laval acquiert la société Française Moatti, basée en région parisienne, l'un des principaux fournisseurs de filtres automatiques pour les moteurs à combustion.

1991

Alfa Laval est acquise par Tetra Pak, qui fournit des solutions d'emballage à l'industrie alimentaire dans le monde entier. La famille suédoise Rausing est actionnaire majoritaire.

1999

Alfa Laval lance le séparateur innovant Alfa Laval S pour le nettoyage des carburants lourds. Les modules séparateurs SU introduits avec la série seront plus tard simplifiés grâce au concept Alfa Laval S et P Flex.

2000

Alfa Laval est rachetée par la société d'investissement Industri Kapital. L’objectif est de développer davantage le leadership mondial d’Alfa Laval en matière de séparation, de transfert de chaleur et de traitement des fluides.

2002

Alfa Laval revient à la Bourse de Stockholm et acquiert des sociétés telles que Toftejorg Group, le premier fournisseur mondial de systèmes de nettoyage de réservoirs.

2004

Pure Thinking devient le cadre du développement de solutions environnementales marines par Alfa Laval. Axé sur une conformité pratique et économique, il ouvre la voie à Alfa Laval PureBilge, PureVent, PureBallast, PureDry, PureSOx et PureNOx.

2006

Alfa Laval PureBallast devient le premier système de traitement des eaux de ballast disponible sur le marché.

2011

Alfa Laval acquiert Aalborg Industries, un leader mondial dans les systèmes de chaudières, les systèmes à fluide thermique, les systèmes de récupération de chaleur résiduelle et les systèmes à gaz inerte. Cette acquisition renforce la position mondiale actuelle d’Alfa Laval, en ajoutant une offre de produits solide axée sur l’efficacité énergétique. Alfa Laval PureSOx est lancé la même année.

2014

Alfa Laval acquiert la société norvégienne Frank Mohn (FraMo), un des principaux fabricants de systèmes de pompage immergés, dont la technologie unique renforce l'offre d'Alfa Laval sur les marchés maritime et offshore. Le centre d’essais et de formation Alfa Laval, composé d’une salle des machines complète, au Danemark, élargit le réseau de sites de formation d’Alfa Laval lors de son inauguration la même année.

2015-2016

L'efficacité énergétique et la conformité environnementale continuent d'être des moteurs majeurs pour Alfa Laval, tout comme les nouveaux défis en matière de carburant - l'objectif d'une expansion conséquente du centre de test et de formation Alfa Laval. Les innovations sont introduites à un rythme plus rapide que jamais.

2017

Nous célébrons le centenaire de la vente de notre premier séparateur à l'industrie maritime.

2020

Dans la continuité de son engagement pour minimiser l’impact du transport maritime, Alfa Laval développe des solutions de diminution des emissions des navires à propulsion GNL à l'image du système de refroidissement des gaz d'échappement PureCool.

Gustaf de Laval (1875-1915)

 

Fleminggatan à Stockholm au début des années 1900.

 

Le séparateur d'huile de lubrification AVMO en 1918, un séparateur laitier modifié avec une capacité de 1500 l/h.

 

Un des premiers échangeurs à plaque Alfa Laval.

 

L'échangeur de chaleur à plaques Alfa Laval P12. Le premier échangeur vendu à l'industrie maritime. Il fût installé en 1952 à bord du "M/S Markland".

 

Révision des solutions

 

Catalogue Alfa Laval Marine (V ENG)